Categories
Français

Paris, Mgr. Aupetit refuse toujours de recevoir les collectifs parisiens

Cela fait maintenant plus de 2 mois que nous demandons à être reçus par l’archevêque de Paris mais il ignore toujours nos demandes. Nos premières actions ont été de prier et de réciter le chapelet dans plusieurs paroisses parisiennes. Nous souhaitons que l’archevêque nous explique son point de vue.

Le refus de dialogue depuis septembre

Devant le silence dans lequel se mure l’archevêché, nous avons publié des lettres qui comme nous l’a confirmé, M. lʹabbé Benoît AUBERT secrétaire particulier de l’archevêque de Paris, ont été reçues en nombre. Et à notre connaissance personne n’a pour le moment reçu de réponse. ( Exemple de lettres lettre pour la messe du Mercredi , lettre de plusieurs groupes de paroisses Parisiennes ).

Non seulement l’archevêque de Paris ose affirmer “Je n’ai pas supprimé de messes” à un père de famille du 14ème arrondissement. Des propos en contradiction avec la réalité puisque Mgr Aupetit a interdit les célébrations selon le missel tridentin dans cinq paroisses (Notre-Dame du Travail, St-François-Xavier, St-Georges de La Villette, Notre-Dame de l’Assomption de Passy, Ste-Clotilde).

Nous avons alors cherché à rencontrer Monseigneur Thibaut Verny, évêque auxiliaire de Paris, lors de l’installation du nouveau curé de la paroisse Saint Eugène – Sainte Cécile, mais il a préféré se cacher et ne pas discuter avec les paroissiens à la sortie de la messe.

Que faire ? Interpeller l’archevêque ?

La banderole en cours d’installation sur le Parvis de Saint Sulpice

Devant le refus manifeste et réitéré de dialogue de l’archevêque de Paris nous avons voulu l’interpeler lors de la messe des étudiants du diocèse de Paris, en déployant silencieusement et pacifiquement une banderole “Non à la Guerre Liturgique”. Un jeune présent ce soir là raconte :

Nous étions tranquillement entrain d’attendre la fin de la messe en déployant notre banderole sur le Parvis de Saint Sulpice. Très vite est apparu le curé de Saint Sulpice, l’abbé Henri de LA HOUGUE, qui nous a demandé ce que nous souhaitions. Nous avons alors répondu “rencontrer Mgr. Aupetit”. Il nous a dit que si nous repliions la banderole et que nous venions avec lui dans la sacristie cela serait possible après la messe. Nous nous avons donc replié la banderole et avons attendu la fin de la messe dans la sacristie. Mgr. Aupetit n’a pas voulu nous voir, ni même fixer avec nous un rendez-vous. Il nous a tout simplement laissé attendre, et nous a envoyé l’abbé Aubert qui n’a pas pu répondre à nos questions tout en nous disant que l’archevêque est très occupé.

Un jeune de Juventus Traditionis

Nous réitérons à nouveau notre demande à Mgr. Aupetit, qu’il rencontre les paroissiens parisiens touchés par ses mesures de restrictions ! Un grand nombre de laïcs, de 5 paroisses différentes ne peuvent être ignorés d’un revers de la main. Où sont la “fraternité missionnaire et l’accueil inconditionnel de tous” prônés par l’évêque ?

Nous n’abandonnerons pas l’expression de la foi de nos ancêtres !

En attendant d’être reçu par l’archevêque voici les prières organisées pour l’unité de l’Eglise :

  • Mercredi à 17h
    Chapelet à Saint Georges de La Villette
  • Mercredi 19h15
    Chapelet itinérant de Saint François Xavier à N.D. du Lys suivi de la messe
  • Samedi 12h
    Manifestation et Chapelet devant la nonciature
  • Dimanche 18h
    Rosaire à N.D. du Travail
  • Lundi, Mardi et Jeudi de 13h à 14h
    Quelques veilleurs prient le chapelet devant l’évêché de Paris

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s